web analytics
Comment éviter le burn-out de la blogueuse?

Burn out de la blogueuse. 7 conseils pour l’éviter.

7 conseils pour éviter le burn out de la blogueuse.

Que vous bloguez par passion ou en tant que professionnel. C’est un réel investissement. Et je ne parle pas que de l’aspect financier, moralement ce n’est pas évident.

On passe des heures à écrire, ce n’est pas juste taper des mots sur un clavier. C’est une dissertation plus plus. Ecrire, corriger, trouver les photos, mettre en page.

C’est du travail et surtout un travail solitaire. On attend les vues, de l’interaction, parfois elles mettent beaucoup de temps à arriver. On se remet en question, on se demande pourquoi personne ne nous lis. Tout ça est déprimant et parfois on sent que le burn out n’est pas loin.

Et l’on peut très vite se sentir dépassé, étouffé… Ce qui est normal, on est tous passé par là, même si c’est quelque chose que l’on voit peu. D’une manière générale, même si on a évolué de ce côté là, le burn out n’est pas un sujet régulièrement abordé surtout chez les blogueurs et blogueuses.

mélancolie blues

Pour éviter ce blues ou le burn-out je vous conseille.

  1. Bloguer doit être un plaisir avant tout. Si pour vous, écrire est une corvée ne commencez pas.
  2.  Être patient, pas facile je sais. Mais la patience est la meilleure amie de la blogueuse. On ne va pas être populaire de suite. Il est difficile de continuer quand on voit que nos stats ne décollent pas, qu’on a peu de commentaires.
  3.  Savoir faire une pause quand le besoin s’en fait sentir. Voir même avant si possible. Il n’ y a pas de honte à ne plus vouloir écrire. Ou même savoir quoi écrire. Avoir les mots qui se mélangent dans nos têtes Quoi écrire?
  4.  Prendre du temps pour soi. Il ne faut pas oublier qu’on a une vie à côté. Et personne ne nous en voudras. On a tendance à s’investir et oublier sa vie personnelle, il faut savoir dire stop.
  5.  Ne pas se mettre la pression. Écrire pour être vue. Ça ne donnera pas forcément des articles de qualité. Et personne ne vous demande d’écrire un article chaque jour. Ça risque juste de vous dégoûter ou de vous frustrer lorsque l’inspiration n’est plus là.
  6.  Écrire sans forcément penser à publier. Quoi ?! Oui commencez votre article comme une ébauche d’idée. Et tant pis si vous avez plusieurs brouillons. Ils ne sont pas perdus,ils attendent juste de prendre de forme.
  7. Être entouré. Très peu de personnes savent que je blogue , vous pouvez le lire dans pourquoi je blogue anonymement.
    Mais avoir un avis extérieur sur mes idées, mes illustrations. M’encourager, me soutenir est important. Après tout vos amis sont des lecteurs potentiels. De très bons testeurs parce qu’ils vous connaissent.

Après tout, tous les artistes ont le blues. Rien de plus normal.

Quelles sont vos solutions anti burn out ?

Comment éviter le burn-out de la blogueuse?
commentaires
Partage

20 réflexions sur “Burn out de la blogueuse. 7 conseils pour l’éviter.”

  1. Comme tu dis tant pis pour la régularité. En plus en août la blogo tourne au ralenti c’est le moment d’en profiter. Entre juillet et août, je n’ai pas publier grand chose. Je me suis concentrée sur les détails techniques et aussi j’ai simplement profité du soleil. Et ca m’a fait du bien.

  2. Je crois que je me suis mise trop de pression avec le blog ces temps ci… du coup jai l’impression de ne jamais etre satisfaite de ce que j’ecris… Je vais prendre le temps de me recentrer je crois, et tant pis pour la regularite ce mois ci !

  3. Sans pression on écrit beaucoup mieux. J’ai connu aussi cette envie ou se sentir obliger d’écrire tout les jours. C’est bien plus simple d’écrire sans contrainte 😊

  4. Totalement d’accord avec toi. J’ai vite compris que le plaisir est ce qui doit le plus compter pour une blogueuse ! Au début je me mettais la pression, je me fixais des objectifs peu irréalistes (genre l’utopie de publier tous les jours !) alors qu’il faut laisser venir les choses naturellement, privilégier la qualité à la quantité. Pour rester créatives et aussi ne pas s’épuiser !

  5. Oui, même si ce n’est pas toujours facile. Il faut un travail régulier pour réussir c’est certain. Surtout pour celles qui veulent en faire leur métier. D’où la nécessité de souffler, de prendre soin de soi. Sinon notre qualité de travail va forcément en pâtir.

  6. Tu as tellement raison. Bloguer doit rester un plaisir et non une obligation. Bloguer quand on en a envie, partager ce qui nous plait et tout ça sans pression.

  7. C’est tout à fait ça. Il ne faut pas que le plaisir devienne une corvée ou nous rende folle. C’est important de s’accorder du temps ☺️

  8. très chouette article, on ne se rend pas compte avant de sauter dans ce monde un peu à part que bloguer va être angoissant, stressant que l’on va souvent être en période de doute, je pense qu’il faut être véritablement passionnée par ce que l’on écris et ne pas écrire pour se faire connaître. Comme je le dis souvent bloguer est avant tout une passion sinon à quoi bon continuer 🙂

  9. Coucou, on passe toute par là et c’est normal. Patience et persévérance sont les maîtres mots pour nous 😊. Bisous

  10. Coucou ma belle
    J’ai eu cet été aussi besoin de faire une pause, pour mieux recommencer
    C’est vrai qu’il faut être patiente avant de commencer à avoir une certaine notoriété
    Mais ne baissons pas les’ bras !!
    Gros bisous
    Cindy

  11. Le mettre en gros, j’aurais du y penser ☺️. C’est vrai qu’en à lire certaine la ligne entre plaisir et obligation est facile à franchir. Et je peux comprendre quand on a un gros blog. D’où l’importance de s’évader de temps en temps.

  12. Joli article, effectivement ce doit être un plaisir et c’est bien que tu le mettes en numéro 1. En ce moment je vois beaucoup de blogueuses qui se mettent la pression je trouve cela dommage car il faut écrire d’abord par plaisir, puis pour nous avant de parler des stats ou d’avoir des commentaires.

    Ne pas se mettre la pression tu devrais le mettre en gros 😀

  13. Pareil, au delà des stats c’est l’interaction pour moi. Être passé chez WordPress, plus présente dans la communauté m’a donné de l’énergie. J’ai toujours mes coups de mou. Je n’écris pas tout simplement. Je m’inspire, m’occupe autrement… ☺️

  14. Top ! Il faut être patiente et éviter de se mettre la pression. La vie est très belle en dehors du blog. Quand je regarde mes stats de 2015 et celles de 2017, je ris. Si le blues m’avait gagné en 2015 et que j’avais arrêté, je n’aurais pas atteint mes stats de 2017.

  15. Merci pour le lien j’irais voir ça. Oui l’envie avant l’obligation je suis d’accord. Même si pour les blogueuses qui ont beaucoup de trafic ça ne doit pas être facile

  16. Le lien sur « pourquoi je blogue anonymement » ne fonctionne pas. Sinon les conseils sont bons c’est vrai que parfois on sature où on se dit pourquoi écrire s’il y a pas beaucoup de vues. Mais l’essentiel c’est d’abord écrire par envie ensuite le reste vient par se ressentie qu’on partage par envie et non par obligation

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.