Pourquoi j’utilise l’éditeur gutenberg

Aujourd’hui, je vais vous parler de Gutenberg, je ne pensais pas écrire cet article un jour, car notre histoire avait mal commencé. Il est dans la lignée de mon article sur l’application wordpress.

Petit préambule avant de rentrer dans le vif du sujet. 

Pour ceux qui ont wp.org, vous avez un nombre d’options largement plus étendues et profitez en. 

Notamment en ce qui concerne les thèmes.

 Ne vous limitez pas à la bibliothèque de wordpress, il y a d’autres sites où vous pourrez trouver des thèmes gratuits et payants tout aussi bien, voir même mieux. En ce qui concerne les thèmes premium, vous avez theme forest ou etsy. Je vous conseille toutefois de vérifier les dernières MAJ et la compatibilité avec votre version de wordpress. 

C’est l’occasion de vous démarquer, alors évitez les thèmes que vous pouvez trouver sur la version gratuite. C’est l’occasion de se faire plaisir. 

En ce qui concerne les thèmes certains seront personnalisables avec des pages builder, celui qui est recommandé est indiqué dans la documentation du thème, ne négligez pas la lecture de celle-ci. 

En général, vous retrouvez Elementor, wp bakery ou encore beaver page builder. 

J’ai eu l’occasion de tester les deux premiers, surtout Elementor vu que c’est celui que j’utilise pou le blog. 

Si toutefois, vous pouvez l’utiliser avec n’importe quel thème, ils ne sont pas forcément compatibles à 100%. 

Et c’est là que Gutenberg peut entrer en jeu. 

Gutenberg et la création de pages. 

Ce qu’on retrouve pour créer une page. 

Les widgets

widget gutenberg

Ceux-ci sont plus utiles si vous voulez créer une page statique. On y retrouve les éléments de votre menu ou sidebar tel que les catégories, le formulaire d’abonnement ou encore les articles récents. 

En fonction de votre thème, vous pouvez aussi y incorporer les éléments personnalisés. 

jetpack gutenberg

Jetpack

C’est un bloc que je n’utilise pas, mais vous pouvez trouver des modules intéressants pour une page contact ou entreprise. Il vous permet d’insérer le formulaire d’abonnement par défaut, mais aussi calendly qui est un outil de prise de rendez-vous. 

Toutefois créer une page d’accueil statique est intéressant, mais demande beaucoup de temps et de travail. Je vous conseille de faire un schéma au préalable avant de vous aventurer dans cette voie. 

Mais c’est une bonne alternative, pour avoir un blog personnalisé si vous ne voulez pas investir dans un thème premium. 

Il existe des extensions pour compléter l’éditeur et pousser la customisation de vos pages, mais je ne les ai pas testés je ne pourrais vous en dire plus, je vous laisse lire l’article de wp marmite sur le sujet.

Cependant, il existe une extension Elementor Blocks for gutenberg qui permet d’intégrer des modèles de blocs à l’éditeur. 

C’est ainsi que j’ai créé ma page d’accueil. Il fallait bien que je teste pour pouvoir vous en parlez. 

Sans cela, je n’aurais pas pu avoir une page tel que je le désire. Certes ça demande du temps, parce que je dois dans un premier temps créer mes modèles et ensuite les importer. 

Mais le temps ne fait t’il pas parti du langage de la blogueuse après tout ? 

Même s’il est relativement complet contrairement aux pages builders, créer une landing page avec Gutenberg reste encore compliqué.  Il n’y a pas de catalogue de template, même si les blocs sont de plus en plus étoffés, il n’égale pas encore pas ses congénères. Vous allez avoir quelque chose de classique, ce qui n’empêche pas d’avoir une page réussie. 

Ce qui manque est l’éditeur en temps en réel que ce soit avec elementor ou Wp bakery quand vous créez une page vous aperçu en direct du rendu, ce qui rend l’exercice beaucoup plus pratique et évite de devoir prévisualiser la page toutes les 5 minutes.  Mon bilan en ce qui concerne les pages si vous voulez quelque chose d’élaborer hormis une page à propos il y a encore du travail et ce n’est pas forcément le meilleur outil. 

Gutenberg en tant qu’éditeur.

Quand la version bêta est apparue en extension, je l’ai installé, j’adore tester un peu comme un enfant avec un nouveau jouet. 

Et j’ai été vite déçu. J’utilisais déjà elementor à l’époque et j’appréciais le fait d’avoir un aperçu de son article en direct, j’étais déjà habitué aux blocs , donc pour moi le problème ne venait pas de là. 

Ce qui m’a rebuté c’est son aspect non ergonomique, je ne voyais aucune plus value à l’éditeur classique , compliqué à utiliser , je n’ai pas accroché du tout, et elle a disparu aussi vite qu’elle était arrivée. 

Et puis wordpress ne nous a pas laissé le choix, il est devenu avec la grosse MAJ l’éditeur par défaut. 

Vent de panique dans la communauté WP, et la majorité d’entre nous avons téléchargé l’éditeur classique plus de 5 millions d’installations c’est quand même fou comme chiffre, c’est pour dire à quel point nous n’avons pas adhéré.

 Et puis je me suis dit, il faut tout de même que je réessaye, un jour classic editor ne sera plus disponible. A ma grande surprise avec les dernières MAJ, l’éditeur avait bien évolué. 

Gutenberg vs classic editor. 

Ce guide n’est valable que si vous utilisez votre ordinateur, dans la version mobile les possibilités sont très limitées. 

Les blocs, c’est probablement ce qui vous déstabilisé le plus, alors qu’en fait, c’est un avantage. Écrire en blocs permet de mieux structurer un article. 

Les blocs communs. 

blocs communs gutenberg

Les balises titres, paragraphes et images. 

Ceux sont les blocs les plus souvent utilisés, il n’empêche que parfois, on veut étoffer notre article et c’est là qu’est le plus de Gutenberg. Vous pouvez également y insérer vos listes, citations… personnaliser vos polices avec fonts. Insérer un fichier, un PDF par exemple. 

Les images, si par exemple vous voulez montrer vos photos de vacances, beaucoup de photos. 

Créer une galerie, ou un diaporama, cela rendra votre article moins indigeste. 

Un autre conseil, travaillez vos photos personnelles avant de les poster. N’oubliez pas que vous vous adressez à un lecteur et non pas à un collègue ou des, mais à qui vous montrez vos photos de vacances sur le téléphone. 

Il y a bons nombres de logiciels de retouches qui ne demande pas de grandes connaissances. 

Je vous conseil Canva, ne serait ce que pour avoir des photos au bon format et pas trop lourdes pour le chargement des pages. À cela une compression n’est pas du luxe, pour ceux qui sont sur la version gratuite vous pouvez utiliser le site tinyjpg , pour les autres vous avez bons nombres d’extensions pour optimiser les photos telles qu’imagify… 

Mise en page 

blocs communs gutenberg

Les colonnes, c’est une option que j’utilise si j’ai plusieurs contenus embarqués à publier ça permet à la mise en page d’être moins chargé. L’espaceur, je ne l’utilise que très peu dans les articles par contre il m’a servi pour la page d’accueil, ça permet de l’aérer. 

Les contenus embarqués. 

contenus embarqués

Ils servent à insérer des posts instagram, pinterest, Facebook ou encore des vidéos YouTube, vous pouvez utiliser la fonction qui correspond à votre publication, ou encore simplement le bloc html. 

C’est pour ces outils que je commence à apprécier gutenberg .Et comme je vous l’ai dit plus haut, il va bien falloir si faire au cas où un jour le classic editor disparaît.
Je ne sais pas si vous êtes nombreux et nombreuses à utiliser cet éditeur. J’espère que mes explications vous auront aidés et pourquoi pas vous incitez à commencer à l’utiliser.

Vous êtes plus classic editor ou gutenberg ?

editeur gutenberg
commentaires

2 Comments on “Pourquoi j’utilise l’éditeur gutenberg

  1. pareil, mais je trouve qu’au début ce n’était pas optimale du tout. Il y a eu beaucoup d’améliorations

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.