web analytics

Seo et expérience utilisateur

Seo et expérience utilisateur

Le seo et l’expérience utilisateur. 


Avant de commencer, je tiens à préciser que ça ne sera pas un article sur comment être le roi ou la reine de Google. 

google



Comment bien référencer un article, si bloguer vous intéresse un minimum, au sens je fais plus que publier, vous avez certainement déjà dû en ingurgiter un nombre incalculable et vous êtes encore certainement encore autant paumé. 


Ce n’est pas grave, rassurez-vous, on est tous passé par là. Et c’est pour cela que je vais vous donner la version express pour les nuls. 

Vous autres référenceurs, pro du SEO, passez votre chemin, car si vous ne l’avez pas compris, vous risquez de grincer des dents. 

Avant le SEO. 


Quand on commence à bloguer, il y a des étapes à ne pas manquer, bien choisir sa plateforme, hébergement ou pas, les réseaux sociaux et naturellement le partage sur les différents groupes Facebook et vos comptes.

 C’est un premier pas pour vous faire connaître. 
C’est fastidieux, animer ses comptes, créer des visuels attractifs, du contenu, mais c’est un travail qui en vaut la peine. 

Les box

Avoir un site en ligne, ne veut pas dire être en première page des moteurs de recherches au moment où vous avez appuyé sur entrée. Il faut donc vous faire connaître. Et qui de mieux que ses blopines, pour franchir cette première étape ? 


Après tout ça, vous allez me dire cool, j’ai ma communauté, mes articles sont partagés, relayés, voir même cités, mais je veux aller plus loin. Déjà, si vos articles sont repris, c’est un bon point, ça crée des backlincks et ça Google aime. Bien sûr par des sites de qualités, c’est encore mieux. 

Il y a effectivement un débat concernant ce point, certains n’aiment pas avoir des liens sur des petits comptes, dans le contexte SEO, je peux comprendre. Dans celui de l’humain, je me dis que c’est toujours gratifiant d’être pris en exemple. 



Parlons donc SEO. 

seo important pour écrire des articles



Donc une fois que vous avez atteint le statut d’influenceuse, mon dieu que j’ai horreur de ce mot, mais pour l’occasion, je ferais une exception. Bref, vous êtes la star des réseaux, mais vous voulez être aussi la star du net tout court. 

Et là, le fameux référencement naturel entre en jeu. Avec le débat, on écrit pour soi ou pour Google. 

Soyons honnête, un peu des deux. Celui qui va me dire qu’il n’a pas senti un petit sentiment de fierté en voyant une source provenant de bing, Google, Yahoo!, qwant et les autres est un menteur. 

Même si on commence à écrire par passion, comme thérapie, une envie de partager, on a envie d’être lu et c’est dur d’accepter de ne pas l’être. C’est à ce moment-là qu’il faut se remettre en compte et analyser ce qui ne va pas, ce qu’on pourrait changer. Enfin, je m’égare. 

Donc le référencement, bien choisir ses mots, structurer son article, est ce qui va nous aider dans un premier temps. 

Ceci dit, il y a une tonne de nuances, de paramètres à prendre en compte. 

Les bases  du référencement.

Structurer son article avec des balises titres souvent H1 qui est le titre sous WordPress, c’est automatique. H2, H3 les sous-titres où vous allez également positionner les mots clés. 

Les mots-clés, terme à ne peut pas prendre au pied de la lettre, ça peut aussi être une phrase. Je vous invite à tester la saisie automatique dans la recherche Google et regarder les keywords

La balise strong, pour souligner l’importance du texte, vous utilisez simplement mettre les mots en gras. 

Le maillage. Avoir des liens internes et externes dans vos articles. Pour les liens internes, bien sûr au maximum en rapport avec celui que vous écrivez. 

La structure des images. 

Nommez et compressez vos photos, ce qui demande le plus souvent de ressources sur votre site sont vos photos. 

Il y a plusieurs outils pour ça, des plug-ins ou des sites, à vous de voir, mais c’est une étape que je vous déconseille de passer, surtout pour vos photos personnelles qui sont souvent très lourdes. 

Le text alternatif, c’est la petite phrase que vous allez mettre pour décrire votre image. 

Alors à quoi ça sert concrètement ? À être trouvé par Google image, et n’oubliez pas que les malvoyants ou non-voyants sont aussi des lecteurs, le text alternatif est ce qu’Alexa et ses amis vont lui donner en résultats de recherche. 

google alexa

Ça vous allez me dire, finalement ce n’est pas si compliqué, il faut juste le savoir, c’est vrai, mais ce n’est pas parce que ces étapes ont été faites correctement ou que vos plug-ins de seo, sont tous au vert ou à un pourcentage élevé que c’est bon, si seulement ça pouvait être aussi simple. 

Il y aussi le contenu.

Il est conseillé décrire des articles longs de préférence de plus de 1000 mots, Même si à partir de 600, ça devient correct. 

C’est une des premières contraintes et contradiction du SEO, car pour être bien référencé, la longueur de l’article est un critère pour l’algorithme. Alors que la plupart des lecteurs ne vont pas au bout, ou scroll. D’où l’utilité d’avoir donné les informations principales en début de texte. 

Vous êtes certainement plus de la moitié à avoir abandonné la lecture. Et je ne vous en veux pas, même si vous avez loupé le plus intéressant. 

Et c’est là que vous allez me dire, c’est n’importe quoi. Pourquoi écrire un article que personne ne lira jusqu’au bout, alors qu’on pourrait certainement le synthétiser avec 500 mots. 

Tout simplement parce que même s’il est bien écrit, voir même mieux, il y a plus de chances que le plus long soit favorisé par l’algorithme. Ça peut être injuste, mais ce n’est pas moi qui fais les règles. 

À contrario, vous pouvez avoir de petits articles, avec une thématique forte, ou du contenu qui plaît à notre ami G. Comme les vidéos. 

Je prends un exemple concret mon article sur les chaînes YouTube pour le pilâtes. 

Ce n’est pas de la grande prose, je vais à l’essentiel et je ne dois pas avoir plus de 2 balises avec des mots-clés. En temps normal, c’est un article qui fonctionne assez bien, mais avec le confinement où plus de la moitié des Français ont été envahis par une envie de se mettre au sport, il a explosé. 

Et oui, Google, c’est aussi l’offre et la demande, ce qui peut expliquer le nombre impressionnant d’articles qui reprennent encore et encore le même sujet 

Je vous invite juste à taper ce que le confinement m’a appris, vous serez surpris de voir le nombre de blogueuses qui sont devenues limite des adeptes de Bouddha, tant elles ont été touchées par la sagesse. Ou parti de Nabila pour devenir Marie Curie tant elles ont appris. C’était le moment ironie. 

Au-delà de la perspective d’être connu sur le web. Un bon référencement peut aussi vous amener des partenaires. Même si aujourd’hui une bonne partie se fait via les réseaux sociaux, votre blog reste encore une vitrine importante. 

Le contenu aussi est un critère pour les moteurs de recherches, vous avez beau avoir tout bien fait, si votre contenu n’est pas de qualités, ça ne changera rien. Et cela à tous les niveaux. 

L’expérience utilisateur. 

C’est aussi un débat récurrent. Certains vous diront que la vitesse du site entre dans le SEO, d’autres que c’est est de l’expérience utilisateur. Et je serais plutôt d’accord avec les derniers. 

Alors de quoi je vous parle ? 

Souvenez-vous, je vous ai parlé des images à compresser pour gagner en vitesse. 

Si votre site met trop de temps à charger, et peu importe la page, le lecteur partira. Il est estimé que le temps de chargement idéal doit être de moins de 3 sec. plus il est long, plus le risque de perdre votre lecteur est grand, et plus votre taux de rebond augmentera. Utilisez des outils tel que pingdom, gtmetrix ou page speed même si le dernier est le moins précis.

Le taux de rebond là aussi, c’est une grande histoire. Les vues ne font pas tout, si vous avez 1000 vues par jour et un mauvais taux de rebond, ce n’est pas top du tout. 

Mais c’est quoi le taux de rebond ? 

Je résume, c’est l’indicateur du comportement du visiteur, le temps passé sur le blog, est ce qu’il a visité une ou plusieurs pages. 

Vous pouvez arriver sur un site, lire l’article qui vous intéresse et partir ou continuer la lecture, c’est là qu’intervient le taux de rebond. Je reprends l’exemple de mon article sur le pilâtes, il est très vu, avec des sessions courtes vu que ce sont des vidéos, et fait monter mon taux de rebond. 

Là ce n’est plutôt pas bon, mais logique, la requête de recherche est simple, chaîne pilâtes YouTube. Donc en gros, les autres articles sur le sport ne vont pas intéresser mon lecteur. 

Ce qui fait qu’il augmente. Il n’y a pas réellement de taux idéal, car votre contenu va y être pour beaucoup. Il ne doit être ni trop haut ni trop bas. Et là encore, il y a pas mal de contradictions selon les experts. Si je fais une moyenne de ce que j’ai pu lire un taux entre 70 et 50 ce n’est pas trop mal. 

La durée de la session, elle peut faire mal, là encore, on voit à quel point les stats ne sont que des chiffres, beaucoup de vues, ne veut pas dire article lu. 

L’analyse d’un site peut être un coup à notre ego, et pourtant nécessaire pour comprendre nos erreurs et évoluer. 

Mais aussi pour les partenariats, certains seront amenés à vous demander ces chiffres, même si avec les outils d’analyse professionnelle les demande se font rare, vu qu’ils peuvent le savoir sans vous demander. 

C’est pour ces raisons que l’optimisation de votre site est importante. L’expérience utilisateur peut jouer tout autant que le SEO. 

Voyez votre site comme un appartement ou une maison que vous allez acheter. 

Si vous n’avez pas le coup de cœur, vous n’allez pas faire d’offre, vous allez peut-être finir la visite par politesse, mais vous l’aurez vite oublié. 

C’est ce que représente le design, le soin apporté au contenu pour nous blogueurs, blogueuses, entrepreneurs et entrepreneuses. Notre site nous définit et donne envie aux lecteurs de poursuivre l’aventure ou non. 

Que signifie le SEO pour vous ?

le seo et l'expérience utilisateur
commentaires

Recevez les dernières news

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Partage
3 Replies to "Seo et expérience utilisateur"
  1. Barba_Mum
    Barba_Mum

    OK ok merci miss.

    08 Juin, 2020
  2. Yasmine
    Yasmine

    Malheureusement pas de plugins sur la version gratuite.

    En version gratuite comme c’est le serveur WordPress, il est rare d’avoir des problèmes de vitesse. C’est quand on passe le cran au dessus que ça devient compliqué.

    08 Juin, 2020
  3. Barba_Mum
    Barba_Mum

    Oufti… Pas mal de pistes. J’avoue que je n’ai jamais bcp analyse mes stats. Je l’ai fait pour la 1ere fois sur FB Y’a qqs jours. Sur WordPress version gratuite, je ne vois pas bcp de stats super utile. Y’a t’il des plug in pour avoir plus de stats et que je peux installer sur la version gratuite ? Merci pour cet article qui est simple à comprendre.

    08 Juin, 2020

Un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :